L'autre jour D s'est mis en tête d'essayer de me faire voir plus clair dans ma tête. Ca va un peu mieux mais s'en est fallu de peu, j'ai eu une forte accumulation de je ne sais plus quoi qui a failli me faire perdre complètement pied. Bon, c'est pas pour autant que j'y vois nettement plus clair mais bon. Affaire à suivre... 

D : pourquoi penses-tu que telle et telle personne que tu connais, et qui prétendent s'assumer très bien, ne s'assument pas ?

Moi : pour moi  ce qu’elle appelle s’assumer, c’est suivre sans réfléchir les impulsions de son vitalsi elle assumait d’ailleurs elle pourrait prendre en considération réellement les critiques sur des actes passés sans se trouver des excuses bidons du genre « oui mais j’étais jeune ». Là, c’est pareil elle n’essaye pas de comprendre réellement ce qui l’a poussé à faire ceci ou cela, parce que ça serait découvrir qu’elle est qqun qu’elle ne veut pas être. Elle préfère se faire croire autre chose

D : c'est vrai que dans ce que tu décris, la cuisine et tout ça, on pourrait dire que tu n'es pas sûre de tes motivations, ce qui entraînerait le fait que tu ne t'assumes pas

M : en résumé je dirais s'assumer c'est faire avec ce qu'on est et ne pas se faire croire qu'on est autre chose

D : pas seulement faire avec ce qu'on est, parce que si on est plusieurs, on va avoir du malpar exemple, si tu fais le ménage pour des mauvaises raisons, ça devient complique - par exemple fuir le désoeuvrement et être aimé, on ne peut pas assumer de mauvaises raisons
et que si on a 2 raisons et qu'une est mauvaise (et donc qu'on est 2 dans sa tête) on ne peut pas assumer non plus
donc assumer, c'est pas seulement connaître ses motifs, c'est avoir des motifs assez corrects
enfin bon, on peut essayer d'assumer la jalousie et tout le reste, mais c'est pas si simple

M : mais c'est quoi des motifs corrects ? 

D : ah ben tiens bonne question
qu'est-ce qu'une motivation qu'on peut assumer ?

M : les motifs corrects ?

D : des motifs que toi tu pourrais assumer

M : ben aimer faire ce qu'on fait

D : et par exemple hier tu as aimé ce que tu as fait ?

M : disons que j'y trouve toujours un certain plaisir, mais c'est mêlé. J'aime bien cuisiner, on faisait une nouvelle recette, en plus peut-être que ça allait être bon. Pour la vaisselle, j'aime bien quand c'est propre, on y voit plus clair. Mais peut-être aimer ce qu'on fait ça devrait être surtout au niveau du geste même, non ?

D : pas le résultat, mais le fait de le faire. Parce que le résultat c'est pas suffisant

M : ah c'est bien ce que je dis
mais j'ai du mal à démêler, parce que faire la vaisselle en soi c'est pas désagréable, ou alors faudrait que je vois les inconvénients qui prouveraient que j'aime pas réellement ça. Mais y a peut-être toujours des inconvénients à ce qu'on fait

D : non mais il s'agit d'observer, pas de réfléchir

M : ben là aussi je m'emmêle

D : donc on en revient toujours à la même question : qu'est-ce qui fait que tu as l'impression de ne pas t'assumer ?
je crois que c'est un peu le noeud de toute ta vie finalement
c'est peut-être pour ça que tu as la tête retournée

M:  peut-être parce qu'au final je voudrais être ailleurs avec d'autres gens 

D : où avec quels gens ?

M : à la maison avec toi

D : we mais quand t'es là tu t'assumes plus ?

M : sans doute pas beaucoup plus

D : je crois pas non plus, donc c'est pas la vraie raison

M : bon alors, peut-être parce que c'est pas clair ce que je veux vraiment

D : il me semble oui
il faudrait juste que tu arrives à définir ce que tu veux

M : c'est pas la même chose que ce qu'on veut vraiment ?
c'est là que j'ai du mal à faire une distinction

D : mais en tout cas ne pas le savoir fait qu’on ne peut pas s'assumer

M : savoir ce qu'on veut c'est plus global ?

D : ah non, tu ne sais pas ce que tu veux vraiment
mais c'est sans doute pq tu veux des trucs contradictoires, il y a des parties de toi qui veulent des trucs 

M : mais c'est pas de motivations dont tu parles ?

D : oui c'est des motivations, moins c'est unifié, moins on s'assume
chez les gens c'est dans tous les sens

M : oui mais est-ce que ça veut dire qu'il existe quand même LE truc qu'on veut dans la vie ? 

D : non ça veut dire qu'il faut le créer, ou disons qu'il est dans ton âme et qu'il faut la faire descendre

M : qui va tout unifier ?

D : oui

motivation